Mot des codirecteurs

Marcel Blouin
et Véronique Grenier
Codirecteurs de ORANGE,
L’événement d’art actuel
de Saint-Hyacinthe

Depuis la fondation de la triennale ORANGE en 2003, l’intérêt du public et des artistes pour l’agroalimentaire va grandissant. De plus en plus préoccupés par l’écologie et par la place de leur alimentation au quotidien, les gens souhaitent mieux comprendre le monde agricole et les liens entre leur santé et ce qu’ils mangent. Ayant misé sur cette réalité qui concerne de près les Maskoutains, nous nous sommes ouverts sur le monde par le biais d’une question fondamentale qui englobe l’ensemble de nos activités à EXPRESSION et à ORANGE : Qui sommes-nous, citoyens 21e siècle ?

Pour cette 6e édition intitulée CONJUGUER LA TRAÇABILITÉ, ORANGE pousse plus loin le maillage entre les communautés artistique et agroalimentaire. Faisant appel à un duo de commissaires, les jumelles Isabelle (agroéconomiste) et Marie-Ève Charron (historienne de l’art), ORANGE, pour la première fois de son histoire, peut compter sur des spécialistes de domaines qui définissent l’essence de l’événement, le monde agricole et les arts visuels. Fortes de leur expertise, les commissaires ont jumelé des artistes à des intervenants du monde agroalimentaire, proposant ainsi aux publics des œuvres stimulantes suscitant la réflexion et générant son lot de questionnements pertinents : Qu’en est-il de la « rencontre », qu’en est-il de la traçabilité, celle de l’aliment que nous mangeons, celle de l’œuvre d’art ? D’où vient l’aliment ? D’où vient l’œuvre ? Qui est l’auteur d’un aliment, d’une œuvre ?

De nouveau en 2018, ORANGE prend place à EXPRESSION tout en investissant d’autres lieux dans la ville. C’est vers le Quartier des études supérieures de Saint-Hyacinthe que nous convions cette fois le public. Depuis EXPRESSION, un itinéraire mène au lieu patrimonial de la Chapelle des Sœurs de Saint-Joseph, au Jardin Daniel A. Séguin, puis au Cégep de Saint-Hyacinthe. Comme en 2015, nous traçons des liens avec le Kamouraska, région pour laquelle l’agroalimentaire joue aussi un rôle central. Nous saluons deux organismes partenaires : Vrille | Art actuel et le Musée québécois de l'agriculture et de l’alimentation.

Nous remercions chaleureusement les commissaires, les artistes et tous nos partenaires pour leur confiance et leur collaboration, car sans eux ORANGE ne pourrait exister. Nous sommes des plus reconnaissants envers la Ville de Saint-Hyacinthe, le Conseil des arts et des lettres du Québec et le Conseil des arts du Canada pour leur loyauté et leur support financier qui rendent possible l’accomplissement de notre mission.

Bienvenue à tous les visiteurs, bienvenue à la 6e édition de ORANGE, bienvenue à Saint-Hyacinthe et dans le Kamouraska !

Mot du Maire de Saint-Hyacinthe

Claude Corbeil
Maire de Saint-Hyacinthe


La Ville de Saint-Hyacinthe est fière d’être au centre de ORANGE, L’événement d’art actuel de Saint-Hyacinthe pour sa 6e édition. Tous les trois ans, cette exposition rallie la culture et l’agriculture et nous porte à réfléchir.

Des artistes du Québec, de l’Ontario et des Pays-Bas ont réalisé des œuvres artistiques originales qui font rayonner notre technopole agroalimentaire et qui permettent de développer davantage le pôle culturel de Saint-Hyacinthe.

Sous le thème « Conjuguer la traçabilité », ce sujet amène les visiteurs à se questionner sur la provenance et l’origine des produits agroalimentaires qu’ils consomment. Cette réflexion permet de faire un parallèle entre l’agroalimentaire et les œuvres d’art.

Le parcours proposé par ORANGE nous invite à découvrir la ville de Saint-Hyacinthe et visiter des sites à vocation agroalimentaire, éducative et patrimoniale afin d’admirer les 13 projets artistiques originaux explorant par différents angles la question de la traçabilité. Je vous convie en grand nombre à venir admirer les œuvres artistiques.

Je félicite les organisateurs pour leur engagement dans la réalisation de cet événement unique, et je souhaite bon succès à ORANGE.

Mot de la présidente du Conseil des arts et des lettres du Québec

Anne-Marie Jean
Présidente-directrice générale
CALQ

Véritable catalyseur de développement artistique au cœur de la Montérégie, ORANGE s’est distingué par son créneau original et ses thématiques singulières qui interrogent notre rapport à l’art, l’agroalimentaire et la nourriture. Il reflète ainsi la curiosité de la société québécoise et sa volonté d'encourager l’audace, l’exploration et l’expression des différences. En donnant une place significative à la relève aux côtés de figures internationales, il fait découvrir, en dehors des grands centres, les pratiques artistiques émergentes qui contribuent à l’enrichissement de l’art actuel.

Le Conseil des arts et des lettres du Québec est fier de soutenir la mission et les activités de diffusion de cet événement où convergent de manière inusitée la communauté de Saint-Hyacinthe, les milieux artistiques, le monde agroalimentaire et le grand public. Je salue le dynamisme et la vision de ses organisateurs et je vous invite à consommer sans modération les fruits du travail des commissaires et des artistes participants à cette 6e édition.

Mot du directeur du Conseil des arts du Canada

Simon Brault, O.C., O.Q.
Directeur et chef de la direction du CAC

L’art nous permet de saisir l’essence d’une culture. Il reflète aussi de manière vibrante les émotions qui nous habitent. L’art exprime qui nous sommes, dans toute notre diversité.

L’art bouleverse les idées préconçues; il nous fait avancer. L’art, c’est une multitude d’expériences qui nous inspirent et nous aident à bâtir une société inclusive et culturellement riche. Avec son soutien à une scène dynamique, le Conseil des arts du Canada contribue à une société créative, altruiste, résiliente et prospère où chacun peut s’exprimer pleinement et librement. Il encourage ainsi l’engagement le plus authentique et le plus général des citoyennes et citoyens envers les arts, la culture et le patrimoine.

Le Conseil des arts du Canada est fier de soutenir ORANGE, l’évènement d’art actuel de Saint-Hyacinthe et souhaite que toutes les personnes qu’il rejoint en profitent pleinement.

Mot de la députée de Saint-Hyacinthe

Chantal Soucy
Députée de Saint-Hyacinthe à l’Assemblée nationale

En tant que députée de Saint-Hyacinthe, je suis fière de soutenir ORANGE, L’événement d’art actuel de Saint-Hyacinthe. En abordant avec sensibilité plusieurs enjeux qui touchent à la fois le monde de l’art actuel et de l’agriculture, ce projet ambitieux constitue un véritable point de départ vers une démarche constructive, rassembleuse et structurante pour notre collectivité.

La richesse d’une communauté se mesure à la vivacité de sa culture et de ses traditions, mais également à son ouverture et à sa capacité de s’interroger pour mieux évoluer. Pour une technopole agroalimentaire comme la nôtre, les questions soulevées par ORANGE sont capitales.

Je tiens donc à remercier chaleureusement les commissaires, les artistes et les membres du secteur agricole qui ont uni leurs forces pour alimenter notre réflexion collective et ouvrir la porte au dialogue. Votre démarche contribuera sans aucun doute à la promotion de l’agriculture, de l’art actuel et des merveilles de notre belle région!

Bonne exposition !

Mot du directeur du Musée québécois de l'agriculture et de l'alimentation

Luc St-Amand
Directeur général du MQAA

Le Musée québécois de l’agriculture et de l’alimentation est fier de s’associer à nouveau à ORANGE, L’événement d’art actuel de Saint-Hyacinthe. Cet événement dédié à la réflexion par le moyen des arts sur le domaine agroalimentaire rejoint notre volonté d’élargir nos actions et de rejoindre de nouvelles clientèles s’intéressant à nos thématiques. Par notre partenariat avec Vrille | Art actuel, nous parvenons à intégrer le Kamouraska, région du berceau canadien de l’agroalimentaire, à cet important événement et ainsi élargir la portée de celui-ci. Merci aux commissaires pour leur ouverture à cette collaboration et bon succès pour cette édition !

Mot de la directrice de Vrille | Art actuel

Angèle Richer
Directrice
Vrille | Art actuel

La région de La Pocatière est reconnue comme le berceau de l'agriculture et de l'horticulture au Québec. Arrimons le mandat de Vrille à ce constat : l'organisme choisit soigneusement des espaces d’importance à la communauté comme lieu de résidence de création en art actuel. Vrille s’insère au cœur du territoire investi, tout en encourageant des partenariats interdisciplinaires d’ordre technologique, patrimonial et bien sûr, agroalimentaire. En effet, ORANGE Kamouraska se manifeste ipso facto. Le premier volet est né en 2015 de la cinquième édition de ORANGE sous le thème de Les Viscéraux. Cette année, les forces de la Montérégie et le Bas-Saint-Laurent saisissent l'occasion une fois de plus de réaliser une antenne interdisciplinaire fertile qui rayonne depuis le Kamouraska. Vrille est fier de collaborer à nouveau avec une équipe dynamique et de bénéficier ensemble d'une vivacité accrue. En collaboration avec les commissaires Isabelle et Marie-Ève Charron, une sélection ciblée a été retenue pour le Musée québécois de l’agriculture et de l’alimentation, mettant à l’honneur les projets liés à des partenaires régionaux.

Je tiens à remercier le Musée québécois de l’agriculture et de l'alimentation, le Musée de la mémoire vivante, la Chapelle du quai de Rivière-Ouelle et surtout le Programme de partenariat territorial en lien avec la collectivité du Bas-Saint-Laurent du CALQ et ses partenaires, sans lesquels cette deuxième édition de ORANGE Kamouraska ne serait pas possible.