Facebook   |   Contactez-nous   |   English

EXPRESSION, une institution muséale vouée à l'art contemporain et actuel depuis 20 ans

Myriam Tétreault

EXPRESSION, de sa fondation à aujourd'hui

Expression au Cgep de St-Hyacinthe (circa 1985)Pendant les années 1980, un amateur d'arts visuels aussi animateur socioculturel au Cégep de Saint-Hyacinthe, Pierre Rodrigue, commence a y présenter des expositions itinérantes provenant d'institutions telle la Galerie nationale du Canada, à Ottawa, aujourd'hui nommée Musée des beaux-arts du Canada. Considérant l'initiative intéressante, Francine Girard, historienne d'art et professeure au cégep, se joint à lui et ils élaborent un projet visant à offrir des expositions itinérantes sur une base régulière et à organiser eux-mêmes des expositions à l'occasion. Après avoir présenté celles-ci pendant quelque temps de façon informelle, utilisant les murs de la bibliothèque du cégep, ils créent un comité chargé de la préparation des expositions. D'abord formé de Pierre Rodrigue, Francine Girard et du responsable de la bibliothèque, Jacques Lefebvre, ce comité accueille bientôt Yves Louis Seize, un artiste enseignant à la formation permanente. C'est ce dernier qui, le 28 novembre 1984, propose EXPRESSION, Centre d'exposition de Saint-Hyacinthe, comme nom officiel de l'organisme et qui en dessine le logo d'origine. L'ouverture officielle d'EXPRESSION aura lieu le 20 février 1985, coïncidant avec le vernissage de la première exposition à y être présentée : Œuvres récentes de Serge Lemonde. Mentionnons également que Serge Lemoyne et Cozic ont été parmi les artistes de renom qui ont exposé à EXPRESSION au cours de ses deux premières années d'existence.

L'Étude pour un plan de développement des équipements culturels dans la région Sud de Montréal, préparée par la firme Jean Paul L'Allier et associés, est rendue publique le 24 septembre 1986. Le Rapport L'Allier fait état d'un manque flagrant de lieu adéquat permettant de présenter et diffuser les œuvres d'artistes professionnels, et des expositions itinérantes d'envergure dans la région – les installations du cégep s'avèrent insuffisantes pour de telles expositions. De plus, la cohabitation de la bibliothèque et d'EXPRESSION se révèle difficile, compte tenu de la circulation amenée par le centre d'exposition et la nature des lieux qui imposent calme et silence. Suite à ces constats, la relocalisation d'EXPRESSION sera imminente.

Lorsque la Ville de Saint-Hyacinthe annonce le projet de réfection du premier étage du Marché Centre, c'est toute une occasion qui s'offre aux responsables d'EXPRESSION. Une relocalisation d'EXPRESSION au premier étage du Marché Centre s'annonce bénéfique pour l'institution car ce lieu signifie une meilleure accessibilité, des locaux adaptés pour recevoir des expositions d'envergure, une autonomie de fonctionnement, une présentation d'expositions de qualité exceptionnelle et, pour la clientèle, une meilleure connaissance des arts visuels. Ce nouvel emplacement sera donc un lieu plus vaste et indépendant, en plus d'être situé à un endroit stratégique, le centre-ville.

March-Centre de Saint-HyacintheLe 6 juillet 1987, alors que Lorraine Fontaine, une artiste originaire de Saint-Hyacinthe, vient d'accéder au poste de directrice générale et artistique d'EXPRESSION, le projet de relocalisation au Marché Centre est officiellement accepté par les élus municipaux. Ce marché, en plus d'être bien situé, fait partie intégrante de l'histoire de Saint-Hyacinthe. Construit en 1877, il est le plus vieux marché public encore en fonction aujourd'hui au Québec. Sa grande salle située au premier étage a entre autres été occupée au cours du 19e siècle par le conseil municipal, le palais de justice, la compagnie du corps de la milice et le 84e bataillon d'infanterie. Plus tard, elle a aussi servi de salle de spectacle et plusieurs troupes de théâtre l'ont utilisé afin d'attirer le public maskoutain, friand de ce genre de représentations. Des peintures et sculptures ont été exposées en 1964, puis une bibliothèque y a été installée jusqu'à la fin des années 1970.

La première exposition à être montrée dans les nouveaux locaux d'EXPRESSION sera Collection Loto-Québec. 10 ans déjà en juillet 1988. Cependant, ce n'est que le 13 novembre de la même année qu'a lieu la journée officielle d'inauguration avec l'exposition Passage à l'autre rive d'Yves Louis-Seize. À l'automne 1988, Michel Groleau devient le nouveau directeur général et artistique du centre. Fondateur de la galerie Noctuelle/Michel Groleau, à Montréal, commissaire de plusieurs expositions et auteur de nombreux articles sur les arts visuels dans les revues spécialisées, il est un candidat idéal pour occuper ce poste.

En octobre 1989, le centre d'exposition obtient l'accréditation du ministère de la Culture et des Communications du Québec (MCCQ) attendue depuis fort longtemps. Le déménagement au Marché Centre aura été nécessaire pour qu'EXPRESSION soit reconnu comme institution muséologique par le MCCQ parce que, d'une part, le centre n'avait pas les installations adéquates auparavant et, d'autre part, les organismes rattachés à un système d'enseignement n'étaient pas admissibles à recevoir cette accréditation.

Un an plus tard, Huguette Cloutier est engagée à EXPRESSION comme responsable des services éducatifs. Elle aide à la préparation des expositions, mais elle assure surtout par ses efforts un service éducatif de qualité – celui-ci ayant d'abord été mis sur pied par Louise Girard. Aimée des enfants, appréciée du grand public, Huguette Cloutier donnera le goût de l'art à la clientèle pendant plus de treize ans. En janvier 1995, c'est au tour de Francine Authier de joindre les rangs d'EXPRESSION. À titre de secrétaire-administrative, elle s'occupe depuis de la réception, du secrétariat et accomplit certaines tâches administratives.

Le 6 août 1998, le Conseil des Arts du Canada attribue une aide financière à EXPRESSION dans le cadre du Programme d'aide au fonctionnement des musées et galeries d'art à but non lucratif. Grâce à cette subvention, EXPRESSION peut offrir un meilleur cachet aux artistes exposant au centre, mettre l'emphase sur les activités de recherche, accentuer la promotion des œuvres proposées et publier, presque systématiquement, un opuscule à l'occasion des expositions présentées.

En mars 2001, après treize années de loyaux services, Michel Groleau quitte ses fonctions de directeur général et artistique. Si EXPRESSION a connu des débuts modestes au cégep, c'est en grande partie à Michel Groleau que revient le mérite d'avoir fait de cet organisme l'une des institutions muséales des plus réputées et appréciées au Québec. Il a construit les assises actuelles d'EXPRESSION et nous nous devons de le remercier pour le travail qu'il a accompli.

Suite à ce départ, Marcel Blouin prend la relève à la direction générale et artistique afin d'assurer la continuité du travail entrepris par son prédécesseur. Figure importante de la photographie contemporaine, le nouveau directeur a pour mission d'améliorer la visibilité du centre d'exposition au niveau local et de rejoindre de nouveaux publics. Il se propose également de contribuer au développement du centre-ville afin d'en faire un milieu dédié à la culture. En 2001, avec l'arrivée de Marcel Blouin et celle de Mélanie Boucher, responsable de l'édition et de la recherche, l'image du centre d'exposition sera sensiblement modifiée, le logo et les opuscules étant alors repensés. Depuis, aussi, au mois d'août de chaque année, le centre d'exposition produit et distribue un programme annonçant les expositions à venir.

Sympo-Fibres international de St-Hyacinthe, 1996Le MCCQ, dans le Rapport synthèse d'évaluation des institutions muséales pour l'année 2003-2004, décerne la cote « A » à EXPRESSION. Ce rapport mentionne : « EXPRESSION joue pleinement son rôle de sensibilisation et d'accès à l'art contemporain et actuel dans le milieu des arts et dans sa communauté. […] EXPRESSION maintient la qualité de ses actions par une programmation équilibrée, des expositions soignées et fort intéressantes, voire audacieuses, d'artistes professionnels et de la relève. » Ce rapport élogieux démontre que le centre d'exposition constitue désormais un élément important du milieu de l'art contemporain et actuel au Québec. Non seulement EXPRESSION est-il reconnu auprès des différents paliers gouvernementaux – les subventions reçues témoignent de leur appui et de leur désir de voir cette institution continuer à progresser –, mais il joue un rôle déterminant dans la diffusion des arts visuels. Le centre d'exposition peut aussi compter sur l'appui de la Ville de Saint-Hyacinthe depuis 1988 et sur celui du Conseil de la culture de Saint-Hyacinthe qui encourage le volet éducatif par l'attribution de subventions. Également reconnu par les médias spécialisés en art contemporain, EXPRESSION a fait l'objet de plusieurs articles de fond dans des périodiques et profite d'une visibilité accrue dans les journaux locaux et nationaux.

Des événements majeurs

Orange, 2003Du 1er au 31 mai 1996, EXPRESSION a présenté le Sympo-Fibres international de Saint-Hyacinthe, sous la direction de Michel Groleau et de Jocelyne Aubin. Cet événement d'envergure réunissait dix artistes provenant du Québec, du Canada et de l'étranger utilisant les fibres dans leur pratique artistique. Grâce à des ateliers ouverts situés au centre-ville, les visiteurs avaient l'opportunité d'observer ces artistes à l'œuvre, venus en résidence à Saint-Hyacinthe. Le Sympo-Fibres avait pour thème Tisser des liens entre art contemporain et patrimoine textile et se proposait de mettre en valeur cet art de la fibre tout en soulignant l'histoire et en favorisant l'accès à l'art contemporain. Une seconde édition de cet événement, ayant pour thème Le vêtement démasqué, s'est tenue en mai 1999, sous la direction de Michel Groleau et de Silvie Delorme, et a attiré plus de 10 000 personnes.

En 2003, EXPRESSION présentait ORANGE, L'événement d'art actuel de Saint-Hyacinthe, qui s'est tenu du 29 août au 12 octobre et qui a réuni dix-huit artistes du Québec, du Canada et de l'étranger travaillant tous sur une même thématique : l'agroalimentaire. Les commissaires de cet événement étaient Marcel Blouin, Mélanie Boucher et Patrice Loubier. Au moyen d'expositions, de colloques, d'interventions, de publications et d'activités satellites, cet événement voulait rejoindre divers publics en leur proposant des réflexions sur l'agroalimentaire, un sujet qui interpellait les visiteurs. D'autant plus que ce thème rejoignait une réalité locale, Saint-Hyacinthe étant la seule technopole agroalimentaire en Amérique.

Le mandat d'EXPRESSION

EXPRESSION, Centre d'exposition de Saint-Hyacinthe, est un organisme à but non lucratif qui est aussi reconnu comme organisme de charité. En tant qu'institution muséale, EXPRESSION a pour mandat de promouvoir et diffuser l'art contemporain et actuel, et de présenter au public des expositions choisies pour leur qualité artistique. EXPRESSION a aussi pour mission de contribuer à la reconnaissance du statut professionnel des artistes. Le centre d'exposition est apprécié des chercheurs et des autres professionnels du milieu des arts visuels autant que des amateurs qui ne demandent qu'à découvrir cet univers fascinant qu'est l'art actuel. EXPRESSION s'engage à maintenir un excellent service éducatif à l'intention de la population afin que l'art actuel soit démystifié et accessible aux divers publics qui proviennent du Québec, du Canada et même des États-Unis et de l'Europe. Par des conférences et des publications de qualité, le centre d'exposition met tout en œuvre afin d'initier les publics aux esthétiques contemporaines en répondant aux questionnements suscités par les nouvelles approches artistiques.

 

Les artistes qui exposent à EXPRESSION

Très sollicité par les créateurs, EXPRESSION soutient le travail de recherche et de création d'artistes s'inscrivant dans le champ d'activité du centre d'exposition, soit l'art contemporain et actuel. Par la diffusion du travail d'artistes pour la plupart universitaires, EXPRESSION contribue à maintenir la reconnaissance du milieu artistique québécois. En faisant la promotion de créateurs capables de se tailler une place au niveau international, le centre d'exposition favorise donc un milieu artistique et intellectuel de haut calibre. Les artistes sélectionnés, qui proviennent surtout du Québec, mais aussi du reste du pays et de l'international, peuvent jouir d'une visibilité hors du commun car EXPRESSION est devenu au fil des années une référence dans le milieu des arts visuels et un attrait culturel important au Québec et au Canada.

L'orientation artistique

La recherche et le questionnement théorique nourrissent les productions artistiques présentées à EXPRESSION, celles-ci étant représentatives des enjeux esthétiques actuels du Québec, du Canada et du milieu artistique international. Sont privilégiées les réalisations qui suscitent un questionnement sur l'identité personnelle et collective de l'individu contemporain et qui ébranlent l'emprise de la vision sur les autres sens en explorant les domaines de l'interactivité et du multisensoriel.

Les services éducatifs

Services ducatifsEXPRESSION offre systématiquement un service d'éducation spécialisé aux enfants du primaire. Le centre produit un cahier pédagogique à chaque année et l'envoie aux professeurs afin que les enfants puissent faire des exercices préparatoires. Une visite commentée et un atelier d'exploration en arts plastiques, d'une durée de 45 minutes chacun, sont offerts du mardi au vendredi par la personne responsable des services éducatifs. Ces activités sont renouvelées à chaque exposition et sont gratuites. EXPRESSION reçoit aussi des étudiants des niveaux secondaire, collégial et universitaire, et des regroupements communautaires, sociaux et culturels qui peuvent profiter d'une visite commentée de 30 minutes.

Les publications

Depuis 1998, les expositions présentées à EXPRESSION sont toutes accompagnées d'une publication, que ce soit un catalogue ou un opuscule qui viennent attester des vastes projets entrepris par EXPRESSION. Les opuscules contiennent des reproductions photographiques d'œuvres ainsi qu'un texte de réflexion sur l'exposition écrit par un expert du milieu de l'art. Jusqu'à maintenant, EXPRESSION a publié plus de 25 catalogues d'expositions et une cinquantaine d'opuscules.

Myriam Tétreault