OUVERTURE PROCHAINE D’EXPRESSION

L’équipe d’EXPRESSION est impatiente de vous accueillir à nouveau dans ses locaux. Nous sommes actuellement en montage, en prévision de l’ouverture de la prochaine exposition intitulée « Devenir la photographie 2015-2020 », de l’artiste montréalais Chuck Samuels. Nous vous informerons de la date d’ouverture de l’exposition, incessamment.

Les services de médiation seront de retour dans nos bureaux dès le 23 février, vous pourrez nous contacter par téléphone au 450-773-4209, du mardi au vendredi de 9h à 17h.

Les bureaux demeurent fermés durant le montage et l’équipe maintient le télétravail jusqu’au 23 février 2021.
N’hésitez pas à communiquer avec nous.

Pour être informé.e.s de nos activités virtuelles, abonnez-vous à notre infolettre et suivez-nous sur la page Facebook d’EXPRESSION.

Au plaisir de vous revoir bientôt !

Facebook   |   Contactez-nous   |   English

NAAKITA FELDMAN-KISS, JULIE LEQUIN, BOGDAN STOICA

Rencontre avec l’autre soi-même

naakita feldman-kiss
Julie Lequin
Bogdan Stoica

Du 19 septembre au 20 décembre 2020

Commissaire : Karen Tam

Cette exposition collective présentée à EXPRESSION, avec la participation du centre d’artistes montréalais Les Territoires, rassemble des œuvres vidéo et des installations d’artistes émergent.e.s d’origines diverses : naakita feldman-kiss (Montréal), Julie Lequin (Boucherville) et Bogdan Stoica (Montréal). Le dénominateur commun de leurs préoccupations renvoie aux notions de famille, de chez-soi, de souvenirs ainsi qu’à une quête identitaire. À partir de leurs vécus, les artistes cherchent à comprendre leur environnement, leurs relations et leur « être », faisant appel à la fiction pour créer leurs œuvres. Alors que les vidéos documentent ces récits de vie, les sculptures, œuvres textuelles, accessoires bricolés, dessins et collages qui occupent physiquement l’espace servent de contrepoints à l’impermanence des souvenirs.

Les œuvres semi-autobiographiques de Julie Lequin explorent l’identité, le chez-soi et la famille. Avec humour, ses projets les plus récents portent sur la construction de soi dans son milieu de vie banlieusard, à Boucherville. Réalisée en Roumanie, l’œuvre vidéo Ce qui reste à traduire de Bogdan Stoica conjugue le présent, le passé et les souvenirs de l’artiste. Invitant sa copine québécoise à visiter son pays natal, cette œuvre poétique présente les premières réactions de Catherine au contact des paysages et de la famille de Stoica. naakita feldman-kiss, quant à elle, examine l’héritage familial et la tradition orale dans son installation vidéo et sonore intitulée Wednesdays, Before Piano. Cette œuvre se compose d’une série de performances créées lors de visites chez sa grand-mère à Ottawa, échelonnées sur une année.